Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Saccage ambassade Cameroun à Paris : Une journaliste de la Crtv « sauvagement » agressée

Charles Ndongo, DG de la Crtv Charles Ndongo, DG de la Crtv Archives

Mansel Ansel, c’est son nom. Journaliste en service à la Crtv, elle aurait été « violentée » d’après son  Directeur Général, lors du saccage de  l’ambassade  du Cameroun à Paris, par des personnes se  revendiquant  militantes du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), parti politique dirigé par l’opposant Maurice Kamto. « Au cours de la mise à sac de l’Ambassade du Cameroun à Paris, le samedi 26 janvier 2019, la correspondante de la Cameroon Radio Television (Crtv), Maxence Ansel, a été sauvagement prise à partie et violentée par les manifestants ; ceux-là mêmes qui prennent fait et cause, dans les circonstances similaires, pour d’autres journalistes exerçant dans d’autres médias », déplore le Dg du média public dans une note publiée dans  la matinée de dimanche, 27 janvier 2019, au lendemain des incidents.

« Le Directeur général de la Crtv (…) exprime son indignation devant un tel accès de violence vis-à-vis de la presse. Il réaffirme le devoir sacré de la Crtv, média de service public, de rendre compte, dans le respect des règles de l’art et de l’intérêt supérieur du Cameroun, des événements relatifs à la vie de la nation tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières nationales. À notre correspondante à Paris, le Directeur général de la Crtv exprime tout son soutien et l’encourage à persévérer dans l’exercice du noble métier de journaliste sans lequel la société évoluerait à l’ombre des exactions et des forfaitures de ce monde de plus en plus complexe ».

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut