Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

William Saliba : La grande muraille des Verts

William Saliba. "J’ai envie de faire une grande carrière". William Saliba. "J’ai envie de faire une grande carrière". Archives google

En alignant, face à Toulouse, un gamin de 17 ans et inexpérimenté dans l’axe de la défense lors de la 7ème journée de Ligue1, Jean-Louis Gasset, l’entraîneur de Saint-Etienne a pris des risques énormes. Sauf que William Saliba, puisqu’il s’agit de lui, n’a de jeunesse que d’âge et ses qualités hors norme le situent bien au-dessus de la moyenne. Pour sa première chez les professionnels, l’international français d’origine camerounaise a plutôt (r)assuré. Solide et décomplexé, les interventions de ce colosse (1,93) couvé par Saint-Etienne, ont été cruciales dans le triomphe (3-2) stéphanois face aux Toulousains.

Au terme d'une saison riche de 34 matches répartis entre les championnats nationaux U19 et U17, une apparition en réserve et une convocation dans le groupe pro, William Saliba a, enfin, réalisé son rêve le 30 mai dernier, en paraphant son premier contrat professionnel (3 ans) avec l'AS Saint-Etienne. Deux après son arrivée au club et, ce, alors qu’il était dans le viseur de nombreux clubs européens au rang desquels l’Inter Mila, Séville ou encore Rb Leipziz.

Né à Bondy, en France, le « petit William » a effectué ses premières tapes dans la balle à l’As Bondy, modeste club de la ville. C’était sous les ordres d’un certain un certain Wilfrid Mbappé, le père de Kylian. « Je suis né à Bondy et j’y suis très attaché, confie le stéphanois. Je me suis dirigé instinctivement vers le ballon rond à l’âge de 6 ans et j’ai signé ma première licence à l’AS Bondy. C’est là que j’ai rencontré en U11, Wilfrid Mbappé, père de Kylian. Il a été mon entraîneur pendant un ou deux ans. C’était un vrai coach ! Il m’a tout appris et si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à lui ».

« (…) Comme le père de Kylian [Mbappé] était mon entraîneur, j’allais souvent chez lui. Avant qu’il parte dans un collège privé, on était dans la même école primaire. Ça se voyait déjà qu’il était au-dessus des autres… Kylian a rejoint l’INF Clairefontaine », se souvient-il. Pour William, ce sera Montfermeil. Club dans lequel il va passer deux saisons, pour autant de titres de champion en U15. Repéré par le club, quoi, il intègre le centre de formation de l’ASSE en 2016

« William Saliba a toutes les qualités pour devenir un super grand joueur ».
Le diagnostic de Abdel Kaddour son encadreur à cette époque est sans appel. « C'est un gamin qui a un profil très intéressant, peut-être d'un futur défenseur de haut niveau. Il [W. Saliba] va vite, il est grand, il est très bon de la tête. Il a encore une belle marge de progression. C'est un gamin qui est à l'écoute, qui a les pieds sur terre et sait rester humble. Il aime le foot, c'est sa passion. Honnêtement, je pense qu'il a toutes les qualités pour devenir un super grand joueur ».

Défenseur athlétique, excellent dans la relance, W. Saliba a très souvent surclassé en U19. A 17 ans, il compte ainsi 13 sélections internationales et 3 buts avec les Bleuets (U16/U17). Capitaine de l'équipe de France U18 pendant le Tournoi de Limoges a des rêves plein la tête. Son objectif, « aller le plus haut possible ». Cela passe passera, pourquoi pas, par une carrière avec les Lions indomptables. « Depuis que je suis en U13, j’ai envie de faire une grande carrière. Je veux gagner le plus de trophées possibles », confie-t-il au journal limousin. Le Populaire.

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut