Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

PSG : Jorge Mendes, salaire, Real Madrid… les dessous du transfert de Kylian Mbappé

Kylian Mbappé: Un Prince dans le Parc parisien ! Kylian Mbappé: Un Prince dans le Parc parisien ! Archives google

Mediapart publie mercredi le récit détaillé du transfert de Kylian Mbappé de Monaco au PSG à l'été 2017. Où l'on apprend comment le PSG s'est aligné sur une première offre du Real Madrid, pourquoi le deal final n'a été signé qu'à quelques heures de la clôture du mercato, et combien les négociations avec le clan Mbappé, plutôt simples sur les questions salariales, ont été beaucoup plus compliquées sur une foule de clauses voulues par la famille et quasiment toutes rejetées par le club. Sans oublier un invité de la dernière heure : l'agent de joueurs Jorge Mendes.

Le PSG s'aligne sur le Real Madrid : 180 M€

A l'été 2017, trop gourmand pour Monaco - il a demandé le même salaire que Radamel Falcao, soit 8 M€ net par an, 16 fois son premier salaire pro négocié en mars 2016 -, Kylian Mbappé semble opter pour le Real Madrid avec lequel l'ASM trouve un accord le 20 juillet pour un transfert de 180 M€ (dont 30 M€ de bonus) - somme portée à 214 M€ lorsque les deux clubs réalisent que l'Espagne imposerait une taxe de 34 M€ que Monaco refuse de payer mais que le Real accepte de prendre en charge. Sauf que Mbappé préfère Paris finalement, ce que Dimitri Vasyliev, le directeur général de Monaco, accepte, après avoir d'abord rechigné à renforcer un concurrent, à condition que le PSG s'aligne sur l'offre du Real. C'est fait le dernier jour du mercato, le 31 août : 180 M€.

Comment un grain de sable fiscal complique tout

On le sait, Mbappé a été prêté un an gratuitement au PSG, avec option d'achat obligatoire à 145 M€ l'année suivante, plus 35 M€ de bonus (si le club parisien revend ou prolonge sa pépite). A l'époque, on pense que le PSG tente ainsi de respecter les règles du fair-play financier alors qu'il vient de payer 222 M€ pour Neymar. Les Football Leaks permettent de comprendre qu'en réalité ce montage a été imaginé pour éviter de payer un impôt sur le prêt payant de 30 M€ envisagé dans le deal de départ. Le PSG veut soustraire le montant de ce lourd prélèvement (10 M€) à ce qu'il réglerait à l'ASM (soit 20 M€ au lieu de 30), ce que Monaco refuse. Jusqu'à ce que l'astuce du prêt gratuit soit trouvée. Et le contrat signé 10 heures avant le gong final...

La négociation sur le salaire : 10 M€ «net-net» par an

Le PSG accepte la demande du clan Mbappé, à quelques détails près. D'accord pour la prime à la signature (5 M€ payables en deux fois sur les deux premières saisons ), et d'accord aussi pour le salaire annuel de 10 M€ pendant cinq ans, net de charges et net d'impôts (ce que Monaco lui avait refusé). Le clan Mbappé veut 9,5 M€ dès la première année, mais le PSG préfère fidéliser le joueur avec un salaire évolutif sur la durée. Il tient bon : il ne versera «que» 7 M€ en 2017-2018 puis 9,3 M€ cette saison et 1 M€ de plus chaque année, jusqu'à 12 M€ la dernière année de contrat. «A condition, bien sûr, que Mbappé soit toujours là», commente Mediapart.

Les clauses refusées par le PSG

Ce sont les plus croustillantes révélations : les clauses réclamées par Mbappé et sa famille... et pour la plupart refusées. Sujet d'actualité : Mbappé voulait qu'au cas où il remporte le Ballon d'Or, il devienne automatiquement le joueur le mieux payé du club, ce qui serait revenu à tripler son salaire, au niveau de celui de Neymar (30 M€). Résultat de la négociation : un trophée lui rapporterait finalement 500 000 euros net d'impôts. Autre demande du clan Mbappé refusée : une prime pour «perte de chance» si le PSG était exclu de la Ligue des champions par l'UEFA pour déficit excessif. Refusées aussi : 50 heures par an de vol en jet privé. Acceptés : 30 000 € par mois pour financer son loyer et trois employés personnels (un majordome, un chauffeur et un agent de sécurité).

La grosse com du roi des agents

Autre surprise des documents mis au jour par les Football Leaks, la mention, dans la convention de transfert, des noms de deux agents de joueurs, dont celui du célèbre Jorge Mendes (agent de Cristiano Ronaldo et de José Mourinho), qui touchera 5% du transfert, est-il indiqué, soit 9 M€. Pas pour le récompenser de son travail auprès de la famille Mbappé, conseillée par l'avocate Delphine Verheyden. «Jorge Mendes a-t-il été payé par Monaco pour faire monter les enchères avec le Real ? A-t-il vraiment travaillé sur le transfert de Mbappé au PSG ? Contacté par l'EIC, l'intéressé n'a pas donné suite.» Une certitude : l'argent (restant) du transfert est allé dans la poche non pas de l'ASM mais de son propriétaire, Dimitri Rybolovlev : 124 M€ au total, dont 77 ont déjà été versés le 30 juillet dernier.

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut