Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Sanction- Mort de Blerius : Le Minsanté suspend trois infirmières de l’hôpital de Deido

Entrée principale de l'hôpital de Deido. Vivement un retour à la normale ! Entrée principale de l'hôpital de Deido. Vivement un retour à la normale ! Archives google

Après avoir demandé, il y a une semaine, la libération des patients séquestrés dans les hôpitaux publics pour insolvabilité, Malachie Manaouda fait de nouveau parler de lui. Ce mardi 02 avril 2019, le ministre de la Santé publique a signé une décision suspendant les infirmières (03 au total) auteures des vidéos du jeune Blerius inconscient et allongé sur une table de réanimation en salle d’urgences de l’hôpital de district de Deido. C’était quelques minutes avant que l’élève ne rende finalement l’âme, victime d’une blessure au couteau à la poitrine. Coup fatal reçu au sein de son établissement, le Lycée bilingue de Deido, à Douala, de la part d’un de ses camarades .

Il s’agit de Ndonda épouse Mbella Fidèle Marie, Ntogni Célérie épouse Kouamo et Nlontchi Ndeko Célestine, toutes trois suspendues pour une période de trois mois pour « manquement grave à l’éthique et la déontologie professionnelle », précise la note du Minsanté dont lecture a été faite ce jour au cours du journal de 17h du Poste National de la Crtv. Une mesure inédite mais qui, à la réalité ne surprend presque personne. Quelques heures après ce drame et l’apparition des images de l’agonie du petit Tchanou Ousmane Blerius sur la toile, Dr Malachie avait en effet annoncé les couleurs avec un tweet par lequel il marquait son indignation face à l’attitude de certaines soignantes.

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut