Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Nécrologie : Martin Belinga Eboutou est mort

Martin Belinga Eboutou. Rip Martin Belinga Eboutou. Rip Archives

« L’ombre de Paul Biya s’efface ». Ainsi titre le quotidien Mutations pour commenter la mort des suites d’une longue maladie, ce mercredi 08 mai, à Génève, de l’ancien Directeur du Cabinet Civil  (Dcc) de la présidence de la République, Martin Belinga Eboutou. « Le Cabinet civil de présidence de la République a le regret d’annoncer le décès, ce jour à 13 heures 30, de monsieur Martin Belinga Eboutou », confirme le communiqué du ministre directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo. De sources familiales, l’ex homme de main du chef de l’Etat était hospitalisé depuis plus d’un an dans la ville suisse, qu’il connaissait particulièrement bien pour y avoir passé de longs séjours aux côtés du chef de l’État camerounais.

Limogé le 02 mars 2018, Martin Belinga Eboutou avait disparu de la scène publique. L’ancien séminariste aurait mal digéré son départ du Palais d’Etoudi au bout de près de 30 ans de service aux côtés de son « champion » Paul Biya. Nommé pour Dcc pour la première fois en 1996, le « Tout-puissant » Belinga Eboutou suscitait crainte et d’admiration au sein de l’opinion publique. Diplomate et ancien ambassadeur du Cameroun aux Nations Unies, l’homme parlait peu et incarnait à merveille la mystique du pouvoir. Titulaire d’un doctorat en droit et d’une licence en droit canon Martin Belinga Eboutou était également connu pour ces « œuvres » à l’endroit de l’église catholique qu’il servait à sa manière. 

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut