Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Kondengui : Le Pr Maurice Kamto rompt le silence

Le Pr Maurice  Kamto. Leader du MRC Le Pr Maurice Kamto. Leader du MRC Archives

Détenus depuis fin janvier à la Prison Centrale de Kondengui à Yaoundé, le leader  du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc) Maurice Kamto et ses collaborateurs réfutent la déclaration du ministre de la Communication René Emmanuel Sadi qui, dans une récente sortie avait fait savoir que cette détention trouvait son origine dans des « faits de droit commun ». Inculpé, d'  « hostilité contre la patrie » et « insurrection » par le Tribunal Militaire de Yaoundé suite aux marches –interdites par les autorités- organisées dans les  grandes villes du  Cameroun pour dénoncer le « hold up électoral », M. Kamto estime que lui et ses sympathisants sont  des « prisonniers politiques ».

Dans des propos à l’Agence France Presse (AFP), ce mardi 12 mars 2019, le Pr Kamto –deuxième à l’élection présidentielle du 07 octobre dernier derrière Paul Biya- et ses militants  accusent le gouvernent de vouloir leur imputer « un certain nombre d'actes dans le dessein évident d'embastiller les alliés pour le changement, paralyser leurs activités politiques, terroriser les populations et anéantir les balbutiements de la démocratie » afin d'instaurer « le totalitarisme ». « Nous et nos 160 camarades, détenus dans différentes prisons du Cameroun, sommes des prisonniers politiques », ont déclaré M. Kamto et quatre de ses alliés, tous écroués à la prison principale de Yaoundé d'où ils ont signé la déclaration.

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut