Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Distinction : Aissa Doumara Ngatansou « Prix Simone Veil »

Aissa  Doumara Ngatansou, premier "Prix Simone  Veil " Aissa Doumara Ngatansou, premier "Prix Simone Veil " Archives google

Ce vendredi 08 mars 2019, peu après la cérémonie de remise du « Prix Simone Veil » par le président  français Emmanuel Macron à la camerounaise Aissa Doumara Ngatansou, militante de la cause de la Femme, le Chargé d'affaires de l’ambassade du Cameroun en France, Antoine Ahmadou a rencontré, à Paris, la lauréate pour lui porter le message de félicitations et d'encouragements de l’Etat du Cameroun.  

Le président français Emmanuel Macron a en  effet remis vendredi le premier « Prix Simone Veil » à la Camerounaise Aissa Doumara Ngatansou qui gère une association d'aide aux victimes de viols et de mariages forcés dans son pays. « Je viens d'une contrée où le non respect des droits des femmes ou sa méconnaissance amène les femmes à vivre des discriminations, des viols, les mariages forcés ou encore l'utilisation des femmes comme bombes humaines », a déclaré Aissa Doumara Ngatansou en recevant ce prix dans des propos repris par l'Afp. Ce prix est doté de 100.000 euros, environ 65 000 000 F  Cfa.

M. Macron : « Vous êtes un exemple de courage »

S'exprimant devant un grand l'ancienne ministre française Simone Veil, grande figure européenne et rescapée d'Auschwitz, décédée en 2017, et qui a préparé puis défendu avec succès à l'Assemblée nationale la loi de 1975 sur la légalisation de l'avortement en France, Aissa Doumara Ngatansou a dédié ce prix « à toutes les femmes victimes de violences et de mariages forcés, à toutes les rescapées de Boko Haram », le groupe jihadiste actif au Nigeria et dans les zones frontalières. Macron a quant à lui salué l' « engagement de plus de 20 ans au service des femmes, mené dans le silence, parfois l'opprobre », d'Aissa Doumara Ngatansou. « Vous vous êtes indignée et vous n'avez pas cédé (...) C'est un exemple de courage, celui de remettre en cause le poids des héritages», , a-t-il conclu.

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut