Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Collecte des fonds : Le Mrc rejette l'initiative de Patrice Nganang

Le Pr Maurice  Kamto. Leader du MRC Le Pr Maurice Kamto. Leader du MRC Archives

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc) a souvent rejeté les accusations sur ses liens avec les leaders du groupe d’activistes « Bas » -Brigade Anti Sardinards- ; opposé au régime de Yaoundé. Soupçonnée d’être la branche violente du Mrc, son dirigeant Maurice Kamto s’est toujours, officiellement, dissocié des actes de vandalisme posés par les membres de la « Bas », parmi lesquels le sulfureux Patrice Nganang. Dans un live sur Facebook mardi soir, le promoteur de la télévision pro-Kamto « Génération Change » a lancé un appel international à la collecte de fonds pour booster la « marche pacifique » du Mrc, prévu samedi prochain, dans les grandes villes du Cameroun. « étant donné que la vie est dure au Cameroun, si on dit aux gars que la diaspora a mobilisé 15 000 euros pour financer les marches, je vous assure que même les policiers vont descendre dans la rue », a ironisé P. Nganang.

Une initiative de récolte d’argent dans laquelle ne se reconnaissent pas, ouvertement, les dirigeants du Mrc. Dans un communiqué signé, mercredi 05 juin 2019, du porte-parole de l’organisation, Olivier Bibou Nissack souligne que « le Mrc n’a encore accordé de mandats tacites ou explicites, à l’endroit de qui que ce soit  en vue de procéder à des collectes informelles pour leur compte ou celui de la Résistance nationale pacifique ». Sans le nommer, le parti de Pr Kamto affiche, formellement, ses distances envers Patrice Nganang. « Ni au Cameroun, ni ailleurs dans le monde, des levées et autres collectes faites par des canaux et autres campagnes parallèles à ces instances du Mrc n’ont l’assentiment du président élu Maurice Kamto, encore moins celle du Mrc », lit-on.

Dernière modification le jeudi, 06 juin 2019 21:21

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut