Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Agriculture : Manka Angwafo prix 2019 du « Cartier Women’s Initiative Awards »

La camerounaise Manka Angwafo (deuxième de droite vers la gauche) aux côtés d'autres léaurates du prix 2019 du « Cartier Women’s Initiative Awards » La camerounaise Manka Angwafo (deuxième de droite vers la gauche) aux côtés d'autres léaurates du prix 2019 du « Cartier Women’s Initiative Awards » google images

Manka Angwafo lauréate 2019 du prix « Cartier Women’s Initiative Awards ». Récompense à elle décernée le 02 mai dernier à San Francisco, aux États-Unis. Lauréate de la région «  Afrique subsaharienne », Manka Angwafo fait partie des 7 jeunes femmes ayant été primées cette année par un  jury international indépendant, parmi près de 2 900 candidats provenant de 142 pays. En effet, la jeune entrepreneure de 33ans  a lancé depuis 2015 la « Grassland Cameroon », une société de traitement des céréales au Cameroun. La structure travaille en collaboration avec les petits exploitants agricoles du Nord-Ouest Cameroun pour améliorer la vie des agriculteurs, de leurs familles et de leurs communautés. « Grassland Cameroon » propose des solutions de stockage et de manutention aux producteurs de maïs et à vendre leur récolte à de gros acheteurs industriels.

En 2017, l’entreprise a lancé un programme de sous-traitance pour veiller à ce que les agriculteurs disposent des ressources nécessaires pour améliorer leur rendement et revenus. L’histoire dit que c’est en discutant avec sa grand-mère agricultrice que Manka Angwafo s’est rendue compte que l’un des problèmes majeurs était le manque de financement pour acheter des ressources de qualité, y compris du matériel agricole. « L’accès au financement est difficile pour la plupart des agriculteurs et même le peu qui est disponible est assorti d’un taux d’intérêt de 25 à 35%», explique-t-elle sur africanshapers.com. De plus, « les femmes camerounaises sont rarement propriétaires des terres qu’elles exploitent et les lois interdisant la possession de terres agricoles avant l’âge de 40 ans excluent les jeunes agriculteurs ». Comme solution, l’économiste décide alors d’offrir un financement aux agriculteurs, qui peut être remboursé en céréales.

« Grassland Cameroon » propose aux agriculteurs des prêts à un taux d’intérêt marginal

Grassland Cameroon offre aux petits exploitants un financement, des outils, une formation et un accès aux marchés reposant sur des actifs. L’entreprise propose aux agriculteurs des prêts à un taux d’intérêt marginal pour une période de quatre mois, c’est-à-dire une saison de culture de maïs. Le remboursement est effectué au moment des récoltes et Grassland Cameroon achète jusqu’à 70% de la récolte restante, offrant ainsi aux agriculteurs un accès crucial au marché. Grâce à ses contacts et à la qualité constante de ses grains, la société de Manka Angwafo peut ensuite vendre directement à ses entreprises clientes. Née de parents camerounais et jamaïcain, Manka Angwafo est diplômée de l’université de Tufts aux Etats-Unis, où elle a obtenu une double spécialisation en économie et relations internationales. Elle est également détentrice d’un Master en « European business » de l’ESCP Europe à Paris.

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.
Veuillez vous connecter pour proposer un commentaire
Aller en haut