Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Deuil national en Égypte après le carnage dans une mosquée du Sinaï

Funérailles, prières, bandeaux noirs dans les médias : l'Égypte a entamé samedi trois jours de deuil national en hommage aux 235 personnes tuées la veille dans une mosquée, l'attaque la plus sanglante dans l'histoire récente du pays.

Quelques heures après la promesse du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de « venger les martyrs », l’armée a procédé dans la nuit à des frappes aériennes dans la zone de l’attaque, dans la région orientale du Sinaï où les forces de sécurité combattent la branche égyptienne du groupe jihadiste État islamique (EI).

Encore non revendiqué, même si tout pointe vers une opération jihadiste, l’attentat survenu lors de la prière du vendredi dans la mosquée al-Rawda de Bir al-Abd, à 40km à l’ouest d’Al-Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï, s’est soldé par au moins 235 tués et 109 blessés. Les assaillants ont fait exploser une bombe avant de tirer à l’arme automatique sur les fidèles.

Cette attaque, rarissime dans une mosquée, et qui est une des plus meurtrières dans le monde depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, a laissé les Égyptiens en état de choc.

Ajouter un Commentaire

Aller en haut